Anecdotes et histoires drôles

Je rêve parfois d’écrire un livre sur tout ce que j’ai vécu en auto-école mais je n’ai pas le temps (et je peux pas tout dire, il y a des choses secrètes et politiquement non correct/// Une de mes élèves a fait pipi dans ma voiture/// ) Alors, en attendant, voici quelques anecdotes...

Il y a l’histoire de cette cliente qui venait pour sa première heure d’auto-école…Très stressée, elle s'asseille sur le siège arrière au lieu du siège avant !!!! Je lui conseille de faire le contraire mais je suis gênée pour elle , j'ai peur qu'elle se sente ridicule assise-là sur le siège arrière et que cela flingue la leçon mais ça passe. Et nous rions !!!
J'accueille dans ma voiture un molosse, tatouages, piercing, 1m90. Aucune émotion. Rien, il ne lâche rien. Il conduit avec la rage, aggressif, dangereux mais il sait conduire, il me toise, il cherche le rapport de force et ...Il ne l'a pas. Je lui dit qu'il conduit bien...Mais qu'il pourrait améliorer un petit peu ça et encore ça, etc. Il se détend, fait mieux, je le félicite, le climat devient moins électrique mais ce n'est pas gagné. J'ai confiance et je continue tout en douceur, je le peux car la sécurité n'est pas menacée. Il transpire et a encore la haîne, je lui propose de s'arrêter et de lui faire une petite démonstration. Je prends le volant et conduis comme lui, à la one again, mal, violent mais je reste légale. là, il rigole et comprend que sa conduite est trop provocatrice. comme quoi, 5 minutes de démonstration de ma part valent mieux que 3 heures de morale. Je suis sereine, le permis est gagné. 
je me fais rentrer dedans devant la gare de Blonay, mon avant est complètement défoncé. la conductrice sort de son véhicule et je reconnais la femme du pédiatre de mes fils! Elle était catastrophée. Une année passe. Je circule à la Tour-de-Peilz quand une voiture recule brusquement d'une place de parc et me démolit le flanc droite et qui c'est ? La femme du pédiatre. Je n'en revenais pas, 2 accidents avec la même personne.
Une de mes autres clientes était irlandaise, conduite à gauche ! Son mari devenait fou, elle roulait à contre sens et était complètement désorientée sur la route. Le mariage était en péril !!! J’ai remis tranquillement les choses en ordre et pour fêter son permis, nous sommes allés manger tous les quatres une fondue. C’est alors que son mari m’a confié que s’il divorçait, il mettrait l’annonce suivante dans le journal : « homme cherche femme blonde avec le permis de conduire… » !!!!
Deux frangins étaient en auto-école avec moi. L'aîné roulait vraiment, le cadet un peu moins. l'aîné rate, il grille un feu rouge. le cadet réussit. Pendant le retour de l'examen, le cadet appelle le frangin depuis ma voiture et il le taquine assez fort : "Alors nabot, j'ai réussi du premier coup, MOI" Réponse de l'aîné : "Ouais mais Anne Bornand ne m'avait pas dit que je devais m'arrêter aux feux rouges!" Hahaha!
Une autre cliente avait un chagrin d’amour et n’en menait pas large…En plein milieu d’un giratoire, elle ouvrit la portière, en pleurs et sortit de la voiture !!! J’ai dû conduire avec mes doubles commandes sans volant avant de pouvoir  m’arrêter un peu plus loin car voir un moniteur conduire à droite sans volant n’est pas très protocolaire !!!
Une autre fois, avec un client, nous étions coincés dans un bouchon sur l’autoroute. En 10 secondes, il m’explique qu’il fait une crise d’angoisse et qu’il ne supporte pas cette situation. Il descend de la voiture et saute par-dessus la barrière dans les vignes de Chexbres !!! Je suis estomaquée et surtout très inquiète… Dix mètres de dénivelé voire plus sur les échalats de vignes.... Au rendez-vous d’après, il me promet de ne pas recommencer.
Un autre client me contacte. Il est en échéance de permis et part à l’armée un mois plus tard. Il n’a jamais touché un volant de sa vie… Dans un premier temps, je refuse. Non, ça n'ira jamais, c'est de l'escroquerie mais le challenge m’intéresse aussi….Finalement, j’accepte mais à la condition que le père m’aide. Nous avons travaillé vite et à fond. Après chaque leçon, le père m’attend devant l’auto-école et il fait refaire à son fils la leçon d’auto-école. La première semaine, nous avons roulé 6 heures ennsemble. J'ai fini les parquages dans la nuit, la veille de son examen. Sa mère récapitule tout le lendemain matin avec lui. Je le reprends à 13h00.  L’examen est fixé le dernier jour ouvrable avant son départ et en fin d'après-midi, nous sommes affreusement stressés… L’attente pendant son examen est interminable mais il réussit !!! Quelle joie !!! Je peux dire que je soutiens les recrues suisses.
j'ai fait quelques permis avec des sourds muets. la dernière était créatrice de mode et m'a fait une robe pour fêter la réussite de son examen. je la porte souvent et j'ai trouvé son geste très chou. Des permis magnifiques, l'expert du service auto était tout inquiet avant l'examen mais : "Anne, je fais comment si elle n'entend rien????- Ne t'inquiète pas, elle sait. Fais-moi confiance, si je l'amène à l'examen, c'est quelle est prête..." 
Un de mes clients était boucher charcutier et ne respectait vraiment pas les piétons. il leur fonçait dessus...Je l'arrête pour lui expliquer la gravité de la situation. il est pensif, ne dit rien...Et soudain il me dit:"Ouais, c'est vrai, c'est de la viande...". Je l'ai regardé et j'ai eu peur de lui!
En vrac, certains échecs tellement navrants que j'ai vécu: mon client confond la 1ère avec la marche arrière. Au démarrage, il fonce dans la voiture derrière lui! Echec! Ma cliente fait un magnifique parcours d'examen, elle oublie juste 2 minutes avant d'arriver au service auto, de s'écarter pour dépasser un vélo, elle le frôle si prêt que l'inspecteur doit intervenir en urgence! Echec! Mon client fait un freinage d'urgence pour s'arrêter devant un passage piétons alors que le feux était vert pour lui et donc rouge pour le piéton. Il ne devait pas s'arrêter! Echec! Ce n'est pas toujours simple d'être moniteur d'auto-école!

Je pourrais raconter tant d’anecdotes drôles, tristes, inssuportables, parfois poignantes. J’aime mon métier et il me le rend bien mais tous ces clients, je ne les oublierai jamais….

Ah, encore une petite dernière !

Ma fameuse cliente enceinte, que j’avais dû mener, malgré elle, à l’hôpital…les contractions commençaient avec un mois d’avance. Et dire qu’elle croyait à un simple mal de ventre !!! J’ai été voir son bébé 3 jours après.

Anne Bornand